Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

blog santé

  • Filtrer son eau : potable, vous avez dit potable ?

    L'eau sera le problème majeur du XXIe siècle car les besoins sont en continuelle hausse. A l'échelle de la planête, les prélèvements d'eau ont été multipliés par sept entre 1900 et 1995, soit un rythme de croissance plus de deux fois supérieur à celui de la démographie. (…) La France est, elle, un pays privilégié et dispose de ressources en eau douce tout à fait suffisantes pour couvrir ses besoins. Mais, french paradoxe oblige, d'un côté nous dépensons des millions d'euros pour avoir de l'eau potable à tous les points de puisage (y compris dans la cuvette des WC !), et d'un autre côté nous consommons de plus en plus d'eau en bouteille, avec tous les déchets plastiques que cela entraine. Pourquoi ne pas avoir alors deux réseaux de distribution dans la maison : un potable et l'autre non ? Une telle réalisation présenterait deux inconvénients majeurs, prétextent les Affaires sanitaires : cela coűterait trop cher (ce qui reste à prouver), et des enfants pourraient boire à des robinets oů l'eau ne serait pas potable (et dans le fond de la cuvette ?).

    Filtrer son eau pour tous ses besoins alimentaires n'est pourtant pas du luxe lorsque l'on sait tout ce que l'on peut encore trouver dans l'eau dite "potable". Mais quel système de filtration utiliser ? Sont-ils tous égaux devant la pollution ? Nous espérons avec ce dossier apporter des outils pour mieux comprendre et ensuite agir le cas échéant. Vu l'ampleur de la tâche, nous n'abordons pas la thématique de l'eau de pluie ni de puits. Cela fera matière d'un dossier à part entière, incluant également les techniques de conservation en citerne. Alors bonne filtration !

    "Assainissement autonome : histoire d'eau… usée" :

    L'assainissement est une partie qui pose de plus en plus de questions dans le domaine de l'écohabitat. Comment réduire son impact sur l'environnement ? Si votre fosse toutes eaux est déjà en place, y-a-t-il un moyen de la rendre plus écologique ? Si vous allez construire et que cette fosse vous laisse sceptique (elle est très facile, alors autant la faire tout de suite, ndlr), vous vous dirigerez peut-ętre vers les lits plantés de roseaux ? Ou bien le lagunage ?

    Mais la réglementation contraignante ne laisse que peu de place à ces systèmes alternatifs. Il y a des obligations de moyens, mais pas de résultats. Des portes s'entrouvrent pourtant et les rares exemples concrets doivent faire figure de modèles pour atteindre l'objectif final : respecter l'eau jusqu'au bout… du tuyau.

  • Alergies alimentaires : Existe-t-il des prédispositions ?

    Existe-t-il des prédispositions ?

    Il existe en effet de fortes prédispositions génétiques à l’allergie alimentaire. Lorsqu’un des parents est allergique, les enfants ont deux fois plus de risques de développer une allergie alimentaire. Ils ont 4 à 6 fois plus de risques si les deux parents sont allergiques.

    A noter
    Il semblerait que l’allaitement maternel réduise les risques d’allergies alimentaires. Ainsi, un allaitement maternel exclusif est conseillé pendant 4 à 6 mois pour les bébés dont la famille souffre d’allergies alimentaires.

    Comment réagir ?

    En cas de suspicion
    Si vous suspectez une allergie alimentaire, ne mangez plus de cet aliment suspect tant que vous n’aurez pas consulté un médecin. Il déterminera si votre état de santé général peut à lui seul expliquer certaines de vos réactions face à un aliment ou s’il s’agit bien d’une allergie alimentaire. Il procédera alors à des tests cutanés ou prescrira un régime d’exclusion qui consiste en une combinaison d’aliments suspects éliminés de l’alimentation pendant deux semaines avant une nouvelle exposition.

    Dans l’urgence
    Si vous êtes confronté à une allergie alimentaire ou si vous en suspectez une, appelez immédiatement le SAMU ou rendez-vous aux urgences de votre hôpital.

    Soigner une allergie alimentaire

    Il n’existe malheureusement pas de traitement permettant de soigner complètement une allergie alimentaire. La seule solution est d’éliminer totalement l’aliment incriminé de l’alimentation quotidienne, ce qui peut s’avérer difficile à mettre en oeuvre, surtout s’il s’agit d’un aliment de base. Il est donc impératif de rencontrer un nutritionniste qui vous aidera à équilibrer les repas.

  • Le baby blues - les remèdes

    A cela s’ajoutent encore les nombreuses sollicitations dont vous allez être l’objet de la part de votre entourage, à un moment où vous auriez surtout besoin de repos. Le papa ne doit alors pas hésiter à vous protéger.

    Quel remède ?

    baby-blues.JPGRassurez-vous, le baby blues n’est pas une maladie mais une réaction post-natale relativement fréquente. Cette situation ne dure jamais bien longtemps et vous redeviendrez la meilleure des mamans après quelques jours.

    Le rôle de votre entourage
    Le personnel médical, votre entourage, le papa doivent être à vos côtés pour vous aider à passer ce cap difficile. N’hésitez pas à leur demander de vous aider, à leur parler. Une amie qui est déjà passée par là vous prêtera certainement une oreille attentive…

    Bébé est là
    Prenez souvent bébé dans vos bras, parlez-lui, bercez-le, chantez-lui une comptine… Il est certainement le meilleur des médicaments. Pensez également à vous reposer en dormant en même temps que lui.

    Et aussi…
    Faites vous chouchouter, invitez une (des) amie(s) à boire le thé, sortez vous promener s’il fait beau, demandez à votre mère ou à une amie de venir vous aider quelques jours.

    Une vraie dépression ?

    Attention, un baby blues ne dure pas. Si tel était le cas, cela pourrait être le signe d’une vraie dépression… Si les symptômes se ressemblent parfois, leur intensité et leur durée n’ont rien à voir. Ces dépressions du post-partum doivent alors impérativement être traitées par un psychiatre.