Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/09/2017

L'équipement médical essentiel du voyageur

Les voyageurs usuels qu’on reçoit en consultations peuvent se ranger en plusieurs tiroirs, attendant des réponses différentes :

 

  • Les retraités organisés en sages troupeaux, dont les principaux risques sont la décompensation de pathologies liés à leur état physiologique. Thromboses veineuses dans l’avion, décompensation du diabète ou crise de goutte face au buffet à volonté, déshydratation assistée par le furosémide ; les risques de maladies tropicales sont réduites au minimum chez ces patients dormant dans des chambres climatisées, dans des lieux dédiés au tourisme de masse. Calmos donc sur les prescriptions abusives d’antipaludéens de groupe 3, en ces sites souvent privés d’anophèles. Notre objectif premier doit être de prévenir les risques liés à l’ordonnance habituelle, et nous recentre ici dans un rôle irremplaçable de médecin pivot.

 

  • Les adeptes du tourisme équitable, bobos et routards, au risque sanitaire réel, mais le plus souvent assez bien informés. Ils savent souvent quel antipaludéen est recommandé et nous posent des questions plus spécifiques comme l’indication du Ticovac® ou les bons plans pour trouver des moustiquaires imprégnées. Les très longs voyages sur plusieurs régions impaludées successives, aux résistances variées, méritent des consultations spécialisées.

 

  • Les travailleurs expatriés en zone tropicale, posant le problème de la prise en charge sur plusieurs mois, mais qui n’ont pas de problème économique pour se prémunir, vaccinations et couverture médicamenteuse étant assurées par l’employeur.

 

  • Les retours au bled, gros pourvoyeur des pathologies de retour, en particulier pour les 200 morts annuels de paludisme en France. Les deuxième ou troisième générations sont particulièrement à risque et méritent une attention toute particulière.

12/06/2017

Everest : La Chine va nettoyer la plus haute décharge du monde

100 tonnes de déchets s’accumulent chaque année sur les pentes de l’Everest. Une menace écologique à laquelle la Chine compte remédier en limitant l’accès au toit du monde et en imposant des règles de bonne conduite aux alpinistes.
 
Les 40 000 touristes qu’accueille chaque année le toit du monde laissent sur ses pentes plus de 100 tonnes de déchets. Résultat : l’Everest est devenu en quelques années la plus haute décharge du monde. Une situation qui menace le fragile écosystème himalayen, et à laquelle la Chine compte remédier. Des lieux de collecte des déchets destinés aux alpinistes ont été mis en place, et les trajets en voiture jusqu’au camp de base situé à 5.180 m sont désormais interdits sur la face tibétaine du sommet.
 
Par ailleurs les autorisations d’accès devraient être limitées et les alpinistes encouragés ramener leurs poubelles.
Les autorités chinoises prévoient également une vaste opération de nettoyage de la montagne à l’image de la récente expédition Eco Everest 2008 qui visait à tester un code de conduite du grimpeur écologique.

01/04/2017

L’impact des parfums et fragrances synthétiques sur votre santé

Une étude a récemment démontré que l’utilisation quotidienne de parfum d’ambiance de type « rafraîchisseur d’air » ainsi que de produits nettoyants en vaporisateur avait une incidence directe sur le développement de l’asthme chez l’adulte.

Un risque important

L’augmentation de ce risque est de l’ordre de 30 % à 50 %. Cette étude a été menée auprès de 3 500 personnes européennes. Selon Dr Jan-Paul Zock et ses collègues, auteurs de cette recherche, l’exposition à de tels produits pourrait expliquer jusqu'à 15 % des cas d'asthme chez les adultes, soit 1 personne sur 7, même avec une utilisation aussi peu fréquente qu’une  fois par semaine. L’utilisation de plusieurs produits serait aussi un facteur aggravant.

Symptômes et réactions causés par l'utilisation des parfums synthétiques

Les parfums synthétiques peuvent causer des réactions cutanées, des allergies, des problèmes respiratoires. Soyez vigilant et évitez d’utiliser des parfums et des fragrances synthétiques. Si vous souhaitez rafraîchir votre maison, utilisez des huiles essentielles naturelles ou faites vous-même votre parfum d’ambiance.